Décathlon Pro – Interview « Apprendre à faire du vélo »

LE NOUVEAU DÉFI DE SÉVERINE DESBOUYS : APPRENDRE À FAIRE DU VÉLO !

Séverine Desbouys, ancienne championne cycliste, a accepté un défi : apprendre à faire du vélo à 800 000 enfants ! Elle met son expérience et ses compétences de sportive de haut niveau, de chef d’entreprise et de maman au service du Savoir rouler à vélo (SRAV). Une ambition = à la fin du primaire, tous les enfants doivent être autonomes pour rouler à vélo !

Séverine Desbouys est une ancienne championne cycliste française de 1990 à 2004. Passionnée et engagée, Séverine a accepté de se mettre bénévolement au service d’une cause qui lui tient à cœur : l’apprentissage velo pour tous dès le plus jeune âge !

Sportive de haut niveau, elle a très tôt envisagé “l’après” et a donc poursuivi des études supérieures qui l’ont amené à créer son entreprise, DSC. La difficulté du sport de haut-niveau – et du cyclisme en particulier -, avec des blessures et un professionnalisme naissant, a nourri sa capacité de rebond et sa ténacité. Leader d’équipe, elle a toujours construit la performance autour d’un collectif, sa victoire était d’abord celle d’une équipe. Autant de qualités qu’elle met aujourd’hui au service d’une mission porteuse de sens pour elle : rendre au sport scolaire et au vélo ce qu’ils lui ont apporté.

Cela se traduit au travers d’une ambition, signifiée par le biais d’une mission officielle confiée par le Ministre de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports, et la Ministre déléguée aux sports, qui va bien au-delà de l’apprentissage velo. Il s’agit de contribuer à “déployer un véritable projet générationnel et culturel dont l’effet de masse peut emporter de puissantes évolutions de notre vie collective” (lettre de mission du 1er Nov 2020 signée par les ministres Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu)

800 000 enfants auront leur « permis vélo » en 2024 !

Pour celle qui a gagné plusieurs étapes du Tour de France, le prochain défi est de taille : 200 000 enfants auront leur attestation Savoir rouler, sorte de “permis vélo”, à fin 2022. Et une ambition : 800 000 enfants à partir de 2024.

Apprendre à faire du vélo, un enjeu de société : santé, citoyenneté, écologie, …

Le Plan national Vélo et Mobilités Actives adopté en 2018 propose une démarche globale pour multiplier par 3 la pratique du vélo en France d’ici 2024, année des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris. À cette fin, plusieurs axes de travail ont été identifiés : les aménagements de voirie, le stationnement et l’apprentissage velo.

En quelques décennies, le vélo comme moyen de déplacement privilégié pour se rendre à l’école a quasiment disparu au bénéfice de l’accompagnement en voiture. C’est un phénomène préoccupant, car plusieurs études ont démontré que les pratiques de mobilité des jeunes influencent leurs futures pratiques adultes. Préoccupant également pour des questions de sécurité, car la sécurité est une compétence qui s’apprend dès l’enfance et sur le terrain par la confrontation à la circulation dans des conditions réelles.

Apprendre à faire du vélo c’est :

Un exercice de citoyenneté au quotidien, par le respect des règles et le partage des espaces ;
Développer son autonomie, sa mobilité et son intégration sociale ;
Pratiquer au quotidien une activité physique qui permet de lutter contre la sédentarité et de préserver la santé ;
Une démarche éco-responsable, la mobilité étant le premier émetteur de CO2 en France.

Mais c’est aussi une activité ludique qui permet la découverte et une certaine connexion avec la nature, des bons moments en famille ou entre amis pour explorer de nouveaux espaces, à portée de tous!

La pratique des enfants va, sans nul doute, rejaillir sur les familles ! Et il n’est pas utopique d’imaginer le vélo remplacer la voiture pour aller à l’école le matin?! …

Le Savoir rouler à vélo (SRAV) : 10 heures pour devenir autonome à vélo

Comme l’indique la lettre de mission de Séverine, l’apprentissage velo est un “apprentissage sportif prioritaire”. A cette fin, le programme Savoir rouler à vélo (SRAV) a été mis en place en Janvier 2018.

L’objectif de ce programme de 10 heures est qu’à l’issue du cycle de l’école primaire, tous les enfants sachent rouler à vélo de manière sécurisée et autonome. Le Savoir rouler à vélo (SRAV) peut se décliner au cours de tous les temps de vie de l’enfant : à l’école, sur des temps périscolaires (centre de loisirs) et extra-scolaires ou encore dans le cadre associatif, par exemple lors de stages ou journées de vélo organisés pendant les vacances.

Le SRAV se décompose en 3 blocs qui permettent une progressivité dans l’acquisition des compétences :

Bloc1 : Savoir pédaler et maîtriser les fondamentaux du vélo ;
Bloc2 : Savoir circuler en milieu sécurisé – c’est la maîtrise des règles de circulation dans un milieu fermé comme la cours d’école ;
Bloc 3 : Savoir circuler de manière autonome sur la voie publique – c’est la sortie en ville qui va mettre l’enfant dans des conditions réelles de circulation dans l’espace public. Ce bloc est généralement réalisé par les plus grands (CM1 et CM2).
Des outils de communication et un Kit, composé de fiches pour les intervenants et de livrets pédagogiques remis aux enfants, sont disponibles sur le portail du Savoir rouler à vélo. En fin de parcours, les enfants reçoivent également une attestation officielle pour leur participation au programme. Elle est téléchargeable par les intervenants depuis le portail du Savoir rouler. Une sorte de “permis vélo” avant l’entrée au collège !

Un intervenant, validé par une des structures partenaires (liste disponible sur le portail) ou une collectivité territoriale au travers des éducateurs territoriaux des APS, peut organiser les trois blocs. Ils peuvent être réalisés sur une même année ou programmés depuis la maternelle (Bloc1) jusqu’au CM2 (Bloc 3).

Savoir rouler à vélo : un sport d’équipe !

Séverine a gardé de son passé de championne, le goût du travail et de la victoire d’équipe. Aujourd’hui encore, la réussite du Savoir rouler à vélo (SRAV) passe par la mobilisation conjointe de nombreux équipiers ! La principale mission de Séverine est donc d’impliquer, fédérer et coordonner tous ces acteurs :

L’Etat (DGESCO, DJEPVA, DS, Préfets, Recteurs,…),
Les collectivités locales (Association des Maires de France, Club des Villes et territoires cyclables, Vélo et Territoires, etc… )
Les associations et fédérations partenaires telles que la FUB, l’UFOLEP, l’UNSS, l’Union Sport et Cycliste, la FFC, la FF Vélo, USEP, Prévention routière, la FF Triathlon, MCF, etc…
Localement, dans chaque commune ou communauté de communes, il en est de même : Le Savoir rouler à vélo, est un projet transversal !

Apprendre le vélo : le rôle clé des collectivités locales !

“Notre objectif est de rendre le déploiement du Savoir rouler le plus simple et fluide possible” rappelle Séverine.

Les collectivités locales sont au cœur du dispositif en lien avec les écoles, les conseillers pédagogiques, les associations locales etc… Beaucoup de communes se sont déjà lancées dans ce programme. Cela permet d’avoir des premiers retours d’expérience et des apprentissages enseignés.

Au sein des départements, les Préfets, les Recteurs et des référents sont d’ores et déjà mobilisés pour accompagner la mise en œuvre locale. « Il y a maintenant des délégués SRAV au sein des SDJES (services départementaux jeunesse, engagement et sport) qui ont rejoint, depuis le 1er janvier 2021, la nouvelle organisation territoriale de l’Etat » indique Séverine. Vous pouvez retrouver la cartographie des partenaires sur le portail du Savoir rouler.

“Pour commencer, il faut faire un état des lieux complet pour établir les vrais besoins des opérateurs” recommande Séverine :

Combien d’écoles et d’enfants ?
Combien de vélos sont à disposition des enfants et de la commune ? Est-il possible d’utiliser les vélos personnels des enfants ?
Quels sont les acteurs en interne : services des sports, éducation, péri-scolaire, … ?
Quels sont les partenaires présents qui pourront coordonner les Blocs 1,2 et 3 ?
Les principales questions des acteurs concernent le matériel, les financements et les outils disponibles :

Concernant le matériel, il est important que les collectivités puissent mettre à disposition quelques vélos, pour venir en complément du matériel personnel des enfants. Cela implique de prévoir comment les réparer, les stocker et les partager entre les écoles et les établissements périscolaires au sein de la commune, voire au niveau d’une communauté de communes.

Pour les financements, 21 Millions d’Euros du programme “génération vélo”, dispositif de financement qui repose sur les Certificats d’Economies d’Energie (CEE), permettront de financer la formation de 1800 formateurs (notamment les ETAPS présents dans les mairies) et la formation des enfants. Les collectivités peuvent aussi mobiliser “d’autres financements publics existants” pour le SRAV, rappelle Séverine.

La prochaine étape, c’est Septembre 2021 : une “boite à outil” à destination des collectivités locales regroupant conseils et bonnes pratiques pour faciliter le déploiement du SRAV devrait être disponible.

Vélo des villes mais aussi vélo des champs

Evidemment, le Savoir rouler à vélo ne s’adresse pas uniquement aux grandes métropoles mais aussi aux plus petites communes des zones rurales et aux zones péri-urbaines. “J’y suis particulièrement attachée car je viens du milieu rural” témoigne Séverine. “On travaille ce point avec notamment Joël Giraud, secrétaire d’Etat chargé de la ruralité. En milieu rural, il y a moins de problématique d’équipements car les enfants ont généralement leur vélo mais la circulation – pour les vélos – y est parfois devenue moins sécurisée qu’en ville.”

Une attention particulière est aussi portée aux quartiers victimes d’inégalités sociales ou territoriales en lien avec Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat chargée de l’Éducation Prioritaire et Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement.

Le Savoir rouler à vélo : un élément d’une politique cyclable globale

Au-delà de l’apprentissage velo chez les enfants, il faut avoir l’objectif d’une pratique durable du vélo. Le Savoir rouler à vélo doit être un des éléments d’une démarche systémique, d’une politique cyclable globale qui intègre aussi bien la cyclabilité des voies autour des établissements scolaires que les aménagements de stationnement sécurisé devant les écoles et à proximité de tous les équipements sportifs et culturels accessibles aux enfants.

DecathlonPro veut démocratiser la mobilité active à l’école comme au boulot ou en vacances !

Au service des collectivités, des écoles comme des associations, DecathlonPro a sélectionné une gamme de produits permettant la mise en place du Savoir rouler à vélo et plus largement l’apprentissage velo chez les enfants comme les adultes au sein de vélo écoles.

 

Source : https://www.decathlonpro.fr/dossier-sport/apprendre-velo

Twitter